LE BILAN DES RÉSERVES SÉNIORS PAR LES COACHS


Après l'entraîneur de l'équipe première, c'est à nos réserves de faire le bilan de cette première phase de la saison.

Les coachs se livrent.


David Laroche, entraîneur principal de la Réserve A (Départemental 2) :


Contrairement à l’Équipe Première, la Réserve A dont tu partages la responsabilité avec Guy Robin a eu un début de championnat un peu poussif, puis a pu ensuite obtenir de meilleurs résultats en novembre, comment expliques-tu ce paradoxe ?

« Nous avons connu un début de championnat compliqué pour plusieurs raisons.

Déjà, le groupe a changé à plus de 80% comparé à l’année dernière. Ensuite, beaucoup de joueurs de moins de 18 ans ont intégré l’équipe et nous avons joué seulement cinq matchs avant l’interruption du championnat au mois de novembre.

Nous avons donc eu des difficultés pour créer une cohésion d’équipe et pour acquérir de l’expérience.

Cette année, malgré les contenus intéressants, ce manque d’expérience nous a coûté des points essentiels pour mieux figurer au classement.

La motivation, l’investissement et la qualité du groupe nus ont permis d’inverser la tendance, à partir de novembre, et d’enchaîner les bons résultats. »

Cette réserve A à une moyenne d’âge très jeune, comment avec Guy, avez-vous adapté votre management ou votre coaching ?

« Le groupe de cette Réserve A est très jeune, avec une moyenne d’âge de moins de 20 ans. C’est un groupe homogène où chaque individualité veut montrer le meilleur pour gagner sa place dans l’équipe.

Une concurrence s’est donc installée et c’est notre rôle d’adapter notre coaching pour garder tout le monde concerné :

- En gérant les temps de jeu,

- En soulignant les prestations individuelles et collectives,

- En valorisant l’implication de l’état d’esprit de chacun,

- En adaptant la communication pour tendre vers un objectif commun. »

En fonction des choix faits pour l’Équipe Première vos effectifs et vos compositions d’équipes peuvent fluctuer…. Avez-vous été gênés dans cette première partie de saison ?

« 29 joueurs ont participé aux matchs officiels depuis le début de saison. Les blessures, les suspensions et les choix faits pour l’équipe première nous obligeant à nous adapter. C’est notre rôle de composer avec ces différentes contraintes. Cependant, le nombre de joueurs disponibles et la qualité du groupe nous permet d’avoir une équipe compétitive tous les week-ends. »

Comment vois-tu la suite de la saison pour cette Réserve A ?

« L’objectif pour la fin de saison est de continuer à progresser. Nous avons les capacités pour jouer les premiers rôles dans cette poule.

Même si l’écart de points avec les deux équipes de tête semble trop important, il faut garder la dynamique actuelle et poursuivre cette série de quatre victoires pour finir le plus haut possible. La Coupe des Deux-Sèvres est aussi un challenge important et l’équipe sera motivée pour relever ce défi. »


Guy Robin, entraîneur adjoint de la Réserve A (Départemental 2) :


Guy, tu as accepté d’accompagner David dans cette responsabilité de la Réserve A, comment t’es-tu intégré ainsi dans le dispositif de l’entraînement des Seniors ?

« Avec David, l’intégration a été naturelle avec une grande complicité et une belle complémentarité. Nous échangeons nos idées sur le jeu et les joueurs, des choix qui ne sont pas toujours faciles. »


Pierrick Vion, entraîneur principal de la Réserve B (Départemental 3) :


En début de saison nous nous sommes interrogés sur la pertinence d’inscrire l’équipe de la Réserve B en championnat de D3, à l’orée de cette première partie de saison qu’elle analyse fais-tu maintenant de la situation ?

« Bien que je ne fusse pas favorable à cette décision d’accéder au niveau supérieur, je trouve que nous ne nous en sommes pas trop mal sorti sur cette première partie de championnat. Un début difficile sachant que nous avons rencontré les meilleures équipes de la poule. »


Tu coaches une équipe qui est composée de joueurs de générations différentes… comment avec Nicolas Bourolleau qui t’accompagne, avez-vous travaillé la cohésion indispensable ? Et avez-vous pu arriver maintenant à une situation intéressante ?

« Et bien très franchement, Nicolas et moi n’avons pas changé grand-chose par rapport aux années à ce niveau (D4/D5). Ce sont vraiment les plus jeunes qui se sont adaptés à notre façon de faire et nous les remercions.

Nous pensons, après cette première phase, être arrivés à une situation plutôt intéressante avec nos jeunes joueurs. Ils sont impliqués et à l’écoute des plus anciens. »

L’objectif pour ton équipe c’est le maintien à ce niveau de D3 …. Comment vois-tu cette seconde partie de saison pour pouvoir l’assurer ?

« Après la fin de cette première phase, je suis rassuré concernant le maintien de nos objectifs. Je pense que le championnat de D3 est scindé en deux parties. Il y a les 5/6 équipes de tête qui vont se battre pour la montée et les autres équipes, dont on fait partie, qui vont lutter pour rester à ce niveau.

Nous ne sommes pas les plus faibles, j’ai confiance en l’équipe, donc le maintien est à notre portée. Continuons comme ça ! »